Liens d'accessibilité

Etat Islamique : tête-à-tête Hollande-Obama mardi à Washington


Une rencontre entre le président américain Barack Obama et son homologue français François Hollande lors du sommet de l'OTAN au Celtic Manor, Newport, Pays de Galles, vendredi 5 septembre 2014.

Une rencontre entre le président américain Barack Obama et son homologue français François Hollande lors du sommet de l'OTAN au Celtic Manor, Newport, Pays de Galles, vendredi 5 septembre 2014.

Le président français, François Hollande, doit rencontrer demain (MARDI) son homologue américain, Barack Obama, dans le cadre d’une tournée qui le mènera dans plusieurs pays pour intensifier la lutte contre le groupe Etat islamique.

La tournée a aussi pour but de trouver une solution politique à la guerre civile en Syrie.

Selon la Maison Blanche, les 2 leaders discuteront des moyens de renforcer la coopération avec la coalition menée par les Etats-Unis, et qui effectue des frappes aériennes contre des cibles djihadistes en Iraq et en Syrie depuis plus d’un an. Les avions français ont fait partie de ces efforts, et des officiels américains ont dit à l’Agence Reuters que cette plus grande coopération n’inclue pas un élargissement de l’opération à des forces terrestres en Syrie.

Le président Hollande, qui a reçu aujourd’hui le PM britannique David Cameron, a déclaré que l'objectif militaire en Syrie et Irak était "de faire le plus de dégâts possibles" au groupe Etat islamique, une position à laquelle le M. Cameron a apporté "fermement" son soutien. "Nous allons intensifier nos frappes, nous allons choisir des cibles qui feront le plus de dégâts possibles à cette armée terroriste", a dit le président français.

M. Hollande rencontrera mercredi la chancelière allemande, Angela Merkel, puis aura des entretiens jeudi à Moscou avec son homologue russe, Vladimir Putin, et dimanche à Paris avec le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon.

Une résolution adoptée la semaine dernière par le Conseil de sécurité de l’Onu, à l’initiative de la France, exhorte tous les pays qui le peuvent à œuvrer à la prévention et à l’élimination des actes de terrorisme du groupe Etat islamique et autres groupes, et aussi à l’éradication des sanctuaires qu’ils ont créés dans l’est de la Syrie, et les parties nord et ouest de l’Irak.

XS
SM
MD
LG