Liens d'accessibilité

Le groupe Etat islamique glorifie les frères Ibrahim et Khalid El Bakraoui


Cette image a été publie le 24 mars 2016 par le journal turc Haberturk ou l'on peut voir Ibrahim El Bakraoui, en juillet 2015.

Cette image a été publie le 24 mars 2016 par le journal turc Haberturk ou l'on peut voir Ibrahim El Bakraoui, en juillet 2015.

Dans son magazine de propagande publié sur Internet, le groupe EI fait le portrait des frères El Bakraoui et raconte leurs parcours.

Dans son numéro 14, Dabiq, un magazine de propagande publié sur Internet par le groupe terroriste État islamique (IE), révèle le portrait deux terroristes morts dans les attentats de Bruxelles le 22 mars. Dans les 68 pages écrites en anglais, l'IE prône la violence et loue la mort de ses "chevaliers".

Les frères kamikazes Ibrahim et Khalid El Bakraoui, morts lors des attentats de Bruxelles le 22 mars, sont à l'origine de cette attaque mais aussi de celles de Paris le 13 novembre, affirme le groupe Etat islamique (EI).

L'EI évoque Khalid El Bakraoui : "tous les préparatifs pour les raids de Paris et de Bruxelles ont commencé avec lui et son frère aîné Ibrahim".

Le récit assure que les deux frères, alors qu'ils étaient en prison pour des crimes de droit commun, ont eu la révélation et décidé de "vivre pour la religion". Khalid El Bakroui, emprisonné pour une série de vols de voitures avec violence, a fait plusieurs rêves dans lesquels il se voyait notamment combattre les infidèles aux côtés du prophète, rapporte Dabiq, dont les articles ne sont pas signés.

"Les deux frères se sont procuré les armes et les explosifs", poursuit le texte.

Le magazine assure aussi que Najim Laachraoui, qui s'est également fait sauter lors de l'attentat contre l'aéroport de Bruxelles, diplômé en électronique, était bien l'artificier du groupe.

"C'est Abou Idriss (son nom de guerre) qui a préparé les explosifs pour les deux raids de Paris et de Bruxelles", écrit Dabiq.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG