Liens d'accessibilité

L'État islamique a tué quatre membres des forces libyennes progouvernementales


Un membre de la force, assigné pour protéger le gouvernement gouvernement d'union libyen, se trouve à l'entrée où le gouvernement a ses bureaux , à Tripoli , en Libye , le 14 avril 2016.

Un membre de la force, assigné pour protéger le gouvernement gouvernement d'union libyen, se trouve à l'entrée où le gouvernement a ses bureaux , à Tripoli , en Libye , le 14 avril 2016.

Quatre membres des forces loyales au gouvernement d'union libyen ont été tués et 24 blessés dans deux attaques simultanées de l'organisation jihadiste Etat islamique (EI) à l'est de Tripoli.

"L'EI a mené une attaque mercredi soir contre un poste de contrôle de nos forces à Saddada", a déclaré à l'AFP un porte-parole de la cellule chargée des opérations contre le groupe ultraradical dans l'ouest de la Libye.

"Deux kamikazes à bord d'un véhicule et d'une moto ont attaqué le poste avant que des affrontements n'éclatent entre les jihadistes et nos forces" dans la ville située dans l'ouest libyen, a-t-il ajouté.

Selon lui, "quatre martyrs sont tombés et 24 membres des forces de sécurité ont été blessés".

Saddada est située à 100 km au sud de la ville de Misrata, dans une région qui a connu des affrontements la semaine dernière entre forces gouvernementales et l'EI qui tente une expansion à l'ouest depuis son fief à Syrte (450 km à l'est de Tripoli).

La semaine dernière, l'EI a mené une attaque à Abou Grein, un carrefour stratégique à mi-chemin entre Misrata et Syrte, faisant huit morts et une centaine de blessés. Abou Grein est situé près de Saddada.

Le gouvernement d'union, appuyé par la communauté internationale et basé dans la capitale Tripoli, a créé vendredi une cellule chargée des opérations militaires contre l'EI dans l'ouest du pays et cherche un soutien international dans sa lutte antijihadistes.

Ce gouvernement a reçu l'appui des forces et des milices dans l'ouest du pays et tente, sans succès pour le moment, d'étendre son influence à l'est du pays où est basé un gouvernement parallèle.

L'organisation extrémiste a profité du chaos dans lequel est plongée la Libye depuis la chute du dictateur Mouammar Kadhafi en 2011 pour s'implanter dans ce pays riche en pétrole.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG