Liens d'accessibilité

Etat d'urgence en Turquie : les gardes à vue pourront durer 30 jours


Les partisans du président turc, Recep Tayyip Erdogan tiennent une pancarte lors d'un rassemblement pro-gouvernemental sur la place principale Kizilay à Ankara, Turquie, 20 juillet 2016.

Les partisans du président turc, Recep Tayyip Erdogan tiennent une pancarte lors d'un rassemblement pro-gouvernemental sur la place principale Kizilay à Ankara, Turquie, 20 juillet 2016.

Un décret paru samedi au Journal officiel turc indique que les gardes à vue pourront durer jusqu'à 30 jours pour les personnes soupçonnées d'implication dans le putsch manqué du 15 juillet en Turquie.

Par ailleurs, le décret dissout plusieurs milliers de structures ou d'institutions.

Des établissements d'éducation, considérés comme liés au prédicateur en exil Fethullah Gülen, accusé par Ankara d'avoir ourdi le putsch, sont parmi les structures et institutions dissoutes.

M. Gülen nie toute implication au putsch manqué.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG