Liens d'accessibilité

Erdogan dénonce "l'hypocrisie occidentale" face au terrorisme


Le président Recep Tayyip Erdogan (Reuters)

Le président Recep Tayyip Erdogan (Reuters)

Le président turc n'a pas défilé dimanche à Paris, où il avait dépêché son Premier ministre, Ahmet Davutoglu.

ANKARA (Reuters) - Le président turc a critiqué lundi l'hypocrisie dont les puissances occidentales ont selon lui fait preuve en s'indignant des attentats de la semaine dernière à Paris sans condamner les actes islamophobes commis en Europe.

Recep Tayyip Erdogan, qui recevait le président palestinien Mahmoud Abbas, s'en est par ailleurs vivement pris au Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, qui a participé à la marche citoyenne organisée dimanche à Paris pour condamner les attentats.

"Comment un homme qui a tué 2.500 personnes à Gaza en recourant au terrorisme d'Etat peut-il aller agiter la main à Paris (...) ? Comment ose-t-il faire une chose pareille ?

"Vous devriez commencer par annoncer combien de femmes et d'enfants vous avez tués", s'est indigné Erdogan, s'adressant indirectement à l'intéressé.

Le président turc n'a pas défilé dimanche à Paris, où il avait dépêché son Premier ministre, Ahmet Davutoglu.

"L'hypocrisie occidentale est évidente. En tant que musulmans, nous n'avons jamais participé à aucun massacre terroriste. Derrière tout cela, il y a le racisme, les discours haineux et l'islamophobie. De grâce, que les administrations des pays où nos mosquées sont attaquées prennent des mesures", a-t-il poursuivi.

"Des citoyens français ont commis ce massacre et les musulmans en payent le prix. C'est très significatif (...) Leurs services de renseignement ne surveillent-ils pas ceux qui sortent de prison ?"

Ahmet Davutoglu avait refusé un peu plus tôt que la Turquie soit montrée du doigt pour avoir laissé Hayat Boumeddiene, compagne et complice présumée d'Amedy Coulibaly, l'un des auteurs des attentats, rejoindre la Syrie en passant par Istanbul avant qu'il ne passe à l'action.

XS
SM
MD
LG