Liens d'accessibilité

Erdogan avertit que sa patience est à bout


Des manifestants sur la place Taksim à Istanbul

Des manifestants sur la place Taksim à Istanbul

Le Premier ministre turc a appelé les mères et les pères « à prendre vos enfants par la main et les faire sortir » du parc Gezi à Istambul.

Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a lancé un « dernier avertissement » aux manifestants, les appelants à quitter le parc Gezi dans le centre d'Istanbul. Les militants refusent de partir avant que le gouvernement abandonne ses plans de réaménagement.

Dans un discours aux membres de son parti jeudi, M. Erdogan a déclaré que sa patience est à bout. Le gouvernement turc ne peut plus attendre, a-t-il poursuivi, parce que le parc Gezi n'appartient pas aux forces qui l’occupe, mais à la population. Il a appelé les mères et les pères « à prendre vos enfants par la main et les faire sortir » de la place Taksim à Istambul.

Le projet du gouvernement de démanteler le parc Gezi pour construire un centre commercial a déclenché une vague de manifestations qui se sont rapidement muées en mouvement anti-gouvernemental. L'opposition l'accuse le président d'être autoritaire et d’imposer ses vues islamiques conservatrices aux Turcs laïques.

La police anti-émeutes a usé de gaz lacrymogènes, de canons à eau et de grenades assourdissantes contre les manifestants, aussi bien à Istanbul qu’à Ankara. Quatre personnes ont été tuées, environ 5.000 blessées et des milliers d'autres arrêtées.
XS
SM
MD
LG