Liens d'accessibilité

Guinée équatoriale : aucun leader de l’opposition emprisonné selon le gouvernement


Le président équato-guinéen Teodoro Obiang Nguema

Le président équato-guinéen Teodoro Obiang Nguema

Le prochain sommet de l’Union africaine qui doit se tenir à Malabo, en Guinée équatoriale. Amnesty International dénonce « une hausse des arrestations arbitraires » dans ce pays. L'ONG de défense des droits de l'Homme demande aux dirigeants équato-guinéens de « mettre immédiatement fin aux limitations draconiennes de la liberté d'expression ». Toujours selon Amnesty International, toutes les manifestations ont été interdites depuis le début du « printemps arabe.»

« Ces critiques sont infondées », assure Geronimo Osa Osa Ekoro, porte-parole du gouvernement équato-guinéen, qui a ajouté qu’aucun leader de l’opposition ou étudiant n’est actuellement en prison dans le pays. M. Ekoro s’est aussi insurgé contre les allégations selon lesquelles les autorités équato-guinéennes interpelleraient arbitrairement les étrangers. « Notre pays n’est pas xénophobe », a-t-il dit. Selon lui, il n’y a « aucune raison » que le pays entreprenne « des actions qui n’honorent pas sa réputation internationale. »

Geromino Osa Osa Ekoro a accusé Amnesty International de ressasser « des mensonges et des arguments infondés » contre la Guinée équatoriale.

XS
SM
MD
LG