Liens d'accessibilité

Entérovirus EV-D68: quatre morts à ce jour aux Etats-Unis


Des centaines d'enfants ont été hospitalisés depuis la mi-août aux Etats-Unis, victimes de l'EV-D-68

Des centaines d'enfants ont été hospitalisés depuis la mi-août aux Etats-Unis, victimes de l'EV-D-68

On signalait jeudi 4 décès aux Etats-Unis de personnes atteintes par l'entérovirus EV-D68, un virus rare identifié pour la première fois dans les années 1960, et qui provoque des difficultés respiratoires graves.

Des responsables des Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (Centers for Disease Control and Prevention ou CDC), ont déclaré mercredi qu'il est difficile de cerner le rôle joué par l'entérovirus dans le décès d’une fillette de 10 ans la semaine dernière dans l’Etat du Rhode Island.

Ce qu’on sait, c’est au moins 500 personnes dans 42 États de l’Union, et le District de Columbia, ont contracté le virus EV-D68 depuis le mois d'août. Il s’agit surtout d’enfants.

L'entérovirus EV-D68, dont les premiers symptômes rappellent ceux du rhume ou de la grippe, provient de la même souche que le virus pieds-mains-bouche, qui touche particulièrement les jeunes enfants. Il se déclare généralement par de la fièvre et de la toux, mais ces symptômes peuvent dégénérer en problèmes pulmonaires qui rappellent ceux provoqués par l’asthme, et qui nécessitent des hospitalisations rapides. Par ailleurs, il est associé dans certains cas à des faiblesses musculaires qui évoquent la polio.

Il n'existe pas de vaccin contre l’EV-D68, qui avait été identifié en 1962 en Californie. On ignore l’origine et les causes de l’épidémie en cours.

XS
SM
MD
LG