Liens d'accessibilité

Enquête sur un ex haut responsable pétrolier nigérian

  • VOA Afrique

Des voitures font la queue pour remettre de l'essence à la station de la Nigerian National Petroleum Corporation à Abuja, Nigeria, le 26 mai 2015.

Une enquête a été ouverte sur le cas d'un ancien haut responsable de la compagnie pétrolière nationale du Nigeria après la découverte de plus de 10 millions de dollars en liquide dans une de ses propriétés.

L'agence anticorruption du Nigeria, la Commission pour les crimes économiques et financiers (EFCC), a annoncé avoir saisi la somme de 9,8 millions de dollars (9,2 millions d'euros) dans une maison appartenant à Andrew Yakubu, directeur général de la Nigerian National Petroleum Corporation (NNPC) de 2012 à 2014.

Une somme supplémentaire de 74.000 livres (92.700 dollars, 87.300 euros) a également été découverte dans la même propriété à Kaduna, dans le nord du Nigeria.

Des images de l'argent, empilé sous forme de liasses impeccables qui auraient été placées dans un coffre-fort, ont fait la une des médias pendant plusieurs jours. Elles ont d'autant plus choqué que le Nigeria, premier producteur de brut d'Afrique, affronte une récession et un manque criant de liquidités provoqué par la chute des prix mondiaux du pétrole.

Le porte-parole de l'EFCC, Wilson Uwujaren, s'est refusé à spéculer sur les suites de l'affaire, se bornant à déclaré que l'enquête était toujours en cours.

"Au terme de notre enquête, nous déciderons de la ligne à suivre. Rien n'est exclu", a-t-il seulement indiqué à l'AFP.

Pour sa défense, M. Yakubu a nié toute malversation et affirmé que l'argent lui avait été donné par des amis.

L'affaire s'inscrit dans un contexte de soupçons de corruption à la tête de la NNPC. Début 2014, le gouverneur de la banque centrale du Nigeria, Lamido Sanusi, avait affirmé que 20 milliards de dollars de revenus de la société pétrolière avaient disparu.

M. Yakubu avait été renvoyé de la direction de la NNPC en 2014 et ses critiques lui reprochent de n'avoir pas fait grand chose pour redorer le blason d'une des sociétés pétrolières nationales jugées parmi les plus opaques et corrompues du monde.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG