Liens d'accessibilité

Energies renouvelables : la France promet 2 milliards d'euros à l'Afrique


François Hollande et Nkosazana Dlamini-Zuma, présidente de la Comission de l'Union africaine, le 30 novembre 2015 au Bourget. (Loic Venance/Pool Photo via AP)

François Hollande et Nkosazana Dlamini-Zuma, présidente de la Comission de l'Union africaine, le 30 novembre 2015 au Bourget. (Loic Venance/Pool Photo via AP)

François Hollande a annoncé mardi qu'une part "très substantielle" de l'aide française à la lutte contre le changement climatique "bénéficiera" à l'Afrique. L'objectif est de "montrer l'exemple".

Paris promet deux milliards d'euros à l'Afrique d'ici à 2020 pour développer des énergies renouvelables, a annoncé le président français François Hollande mardi lors d'un sommet avec des dirigeant africains, en marge de la COP21, au Bourget près de Paris.

La France investira "deux milliards d'euros en faveur des énergies renouvelables" en Afrique, a déclaré le chef de l'Etat.

Rappelant que l'aide française à la lutte contre le changement climatique sera portée de 3 à 5 milliards d'euros par an d'ici à 2020, François Hollande a souligné qu'"une part très substantielle de (cet) effort bénéficiera à l'Afrique".

"La France veut montrer l'exemple", montrer qu'elle n'est pas simplement "le soutien aux forces africaines qui doivent assurer la sécurité du continent".

Elle "veut être pleinement engagée aux côtés du continent africain", a-t-il poursuivi, répondant aux appels d'une dizaine de ses homologues africains.

"L'Afrique subit les conséquences du réchauffement climatique, alors qu'elle n'est pas responsable de l'émission de gaz à effet de serre", a encore fait valoir François Hollande, estimant qu'"il y a une dette écolologique que le monde doit régler à l'égard du continent africain".

AFP

XS
SM
MD
LG