Liens d'accessibilité

En RDC: l'opposition conteste le calendrier électoral


En RDC: l'opposition conteste le calendrier électoral

En RDC: l'opposition conteste le calendrier électoral

La commission électorale indépendante (la CEI) a fixé au 27 novembre 2011 le premier tour de l’élection présidentielle...au grand dam de l'opposition.

En cas de deuxième tour, il se tiendra trois mois plus tard, soit le 26 février 2012, en même temps que les législatives provinciales. Suivra ensuite toute une série d’élections allant des sénatoriales aux élections locales qui pousseront le calendrier électoral jusqu’en août 2013.

Une responsable de la CEI, la Commission électorale indépendante en RDC.

Une responsable de la CEI, la Commission électorale indépendante en RDC.

L’opposition rejette ce calendrier. Clément Kanku, coordinateur de l’Union pour la nation, «Ce calendrier est nul et viole la constitution. Et l’abbé Malu Malu (président de la CEI) ne peut plus convoquer des élections, tout ce qu’il peut faire c’est expédier les affaires courantes. On ne reconnaît pas ce calendrier et d’ailleurs la CEI n’est même pas constitutionnelle! »

Pour la majorité présidentielle, ce calendrier est réaliste. « C’est un calendrier réaliste, qui démontre que la volonté politique est certaine, est affirmée. On nous présente un calendrier qui permettra à la nation congolaise de ne pas sombrer dans les incertitudes d’une crise de légitimité », a dit Aubin Minaku, député de la majorité présidentielle.

L’ONG la Voix des Sans Voix s’étonne de la longueur du calendrier électoral alors que toutes les élections auraient dû se tenir en 2011. De plus elle note que ce calendrier est contraire à la constitution qui prévoit la tenue d’élections 3 mois avant l’expiration du mandat présidentiel.

Le président Joseph Kabila

Le président Joseph Kabila

Le mandat du président Joseph Kabila arrivant à expiration le 5 décembre 2011, le premier tour aurait du être organisé au plus tard le 6 septembre 2011, note l’ONG de défense des droits de l’homme basée à Kinshasa. La Voix des Sans Voix appelle la CEI à revoir son calendrier électoral pour se conformer à la constitution.

Dans une interview à la VOA, le Rapporteur de la Commission électorale Indépendante, Dieudonné Mirimo, a répondu qu’il y avait des contraintes dont il avait fallu tenir compte dans l’élaboration du calendrier électoral. Il s’est par ailleurs dit confiant que la mission des Nations-Unies en RDC sera en mesure d’apporter son aide en dépit du fait que son mandat doit arriver à expiration à la fin de l’année 2011.

XS
SM
MD
LG