Liens d'accessibilité

En Crimée, une statue d'un soldat armé célèbre l'annexion russe


Vladimir Poutine (archives)

Vladimir Poutine (archives)

Les autorités de Crimée ont inauguré samedi une statue représentant un soldat russe armé, en référence aux forces spéciales russes qui ont pris le contrôle de la péninsule en mars 2014.

A l'occasion de la fête nationale russe, célébrée dimanche, la statue a été révélée aux habitants de Simféropol, capitale de la Crimée.

Installé à deux pas du parlement local, le soldat, d'environ deux mètres de haut, porte en bandoulière une kalachnikov et de nombreuses munitions. Il jette un regard protecteur sur une petite fille qui lui tend des fleurs, tandis qu'un chat se frotte contre ses pieds.

"Nous inaugurons un monument à nos glorieux soldats russes, au soldat russe moderne", a déclaré lors d'une cérémonie l'émissaire du président russe Vladimir Poutine, Oleg Belaventsiev.

Cette statue représente "la force, le calme, la confiance en soi et la politesse de nos soldats russes", a-t-il ajouté, cité par l'agence de presse russe RIA Novosti.

En mars 2014, les forces spéciales russes, surnommées les "petits hommes en vert" en raison de leur uniforme, avaient pris en trois semaines le contrôle de la péninsule ukrainienne sans tirer un seul coup de feu, avant que soit organisé dans la foulée un référendum controversé autorisant, selon Moscou, son annexion.

Sous un ciel bleu, des prêtres orthodoxes ont béni la statue du soldat et des enfants ont déposé des fleurs à ses pieds, d'après des photos partagées sur le réseau social Facebook par le Premier ministre de la Crimée, Sergueï Axionov.

Le monument a été réalisé sur le modèle d'un soldat russe ayant participé à l'opération des forces spéciales, a précisé auprès de l'AFP son sculpteur, Salavat Chtcherbakov.

"Le soldat russe représente l'armée russe, tandis que la petite fille représente le peuple de Crimée", décrit-il. "Le chat montre que la vie paisible (des habitants) n'a pas été interrompue".

D'environ cinq millions de roubles (67.900 euros), le coût de cette sculpture a été entièrement pris en charge par des dons privés, a ajouté M. Chtcherbakov, qui exécute régulièrement des commandes de monuments pour l'Etat.

L'annexion de la Crimée a suscité une série de sanctions américaines et européennes contre Moscou et causé la plus grave crise diplomatique entre la Russie et les Occidentaux depuis la fin de la Guerre froide.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG