Liens d'accessibilité

A la veille du scrutin en Centrafrique, les patrouilles des forces nationales et internationales ont été renforcées


Distribution de formulaires d'inscription des électeurs, le 25 décembre 2015 à Bangui. (AFP/Issouf Sanogo)

Distribution de formulaires d'inscription des électeurs, le 25 décembre 2015 à Bangui. (AFP/Issouf Sanogo)

La présidente de l’Autorité Nationale des Elections a rassuré lundi les Centrafricains quant à la disponibilité du matériel électoral.

La sécurité reste un des défis majeurs de ces élections présidentielles et législatives reportées au 30 décembre. Au micro de notre envoyée spéciale à Bangui, Tatiana Mossot, le ministre de la Sécurité, Dominique Saïd Panguindji, a souligné l’importance d’avoir décalé le scrutin de quelques jours :

Dans une déclaration lundi, la présidente de l’Autorité Nationale des Elections, Marie Madeleine N’Kouet-Hoornaert, a tenu à rassurer les Centrafricains tant du pays que de l’étranger quant à la disponibilité du matériel électoral dans leur lieu de vote :

XS
SM
MD
LG