Liens d'accessibilité

250 employés d'une cimenterie en Syrie portés disparus après une attaque de l'EI


Cette image d'archives montre des combattants du groupe Etat Islamique à Raqqa, Syrie.

Cette image d'archives montre des combattants du groupe Etat Islamique à Raqqa, Syrie.

Environ 250 employés d'une cimenterie sont portés disparus depuis lundi après une attaque du groupe ultra-radical État islamique (EI) à Dmeir, une localité à 40 km au nord-est de Damas, ont affirmé des habitants.

"Nous avons perdu contact avec 250 ouvriers de la cimenterie Badia depuis lundi et nous ne savons pas où ils sont", a affirmé un cadre administratif de l'entreprise à l'AFP, tandis que des familles ont indiqué craindre leur enlèvement par l'EI.

Selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (IOSDH), "il n'y a plus de contacts avec des dizaines d'employés après une attaque de l'EI sur la cimenterie, et il y a de forts soupçons qu'ils aient été kidnappés par l'EI et conduit vers une destination inconnue".

Selon une source de sécurité, les jihadistes ont échoué cette semaine à s'emparer de l'aéroport militaire et de la centrale électrique Techrine lors d'une offensive contre Dmeir tenue largement par les rebelles.


Avec AFP

XS
SM
MD
LG