Liens d'accessibilité

Japon : la nourriture et l'eau contaminées autour de la centrale de Fukushima


Japon : la nourriture et l'eau contaminées autour de la centrale de Fukushima

Japon : la nourriture et l'eau contaminées autour de la centrale de Fukushima

Le nord-est du Japon continue d’être secoué par des répliques sismiques, pendant que les pompiers et les travailleurs prennent des risques de radiation excessive pour tenter de rétablir le système de refroidissement des réacteurs endommagés par le tremblement de terre du 11 mars.

Le niveau élevé de la radiation de l’eau de mer au large de Fukushima est une source croissante de préoccupation. Les autorités craignent que l’industrie halieutique qui joue un rôle non négligeable dans l’économie japonaise ne soit encore plus durement touchée.

Le gouvernement japonais a ordonné l’organisation de tests à grande échelle sur la vie marine et l’eau de mer à compter de mercredi. Des traces de radiation externe provenant de la centrale Fukushima 1 ont déjà contaminé le lait cru et les épinards, ainsi que l’eau du robinet. Les officiels et les chercheurs s’accordent à dire que tout en étant nettement au-dessus de la normale, le niveau de radiation, ne représente pas une menace pour la santé humaine, même si la nourriture contaminée et les liquides sont consommés pendant un an.

Les émissions de l’un des réacteurs endommagés et la fumée s’échappant du bâtiment abritant un autre, continuent d’être une source de préoccupation. Mais ces émissions ne semblent pas représenter un grave danger, et les officiels se disent confiants que le pire est désormais derrière eux.

Le directeur adjoint de l’agence nationale de la sécurité industrielle, Hidehiko Nishiyama dit que la probabilité de voir les barres de combustibles usagés devenir très dangereux est extrêmement faible. Pour la sixième journée consécutive, les pompiers ont aspergé d’eau les réacteurs et les bassins contenant les combustibles usagés, pour prévenir une éventuelle surchauffe. Le vice-premier ministre japonais, Noriyuki Shikata pense qu’une baisse du niveau des radiations permettra d’exécuter plus rapidement les tâches le plus importantes.

Au fur et à mesure que la situation se stabilise, dit-il, un plus grand nombre de travailleurs pourront retourner à leur poste de travail. Ils pourront par exemple rétablir les connections et refroidir les réacteurs. La compagnie Tokoyo electric Power qui gère la centrale de Fukushima annonce que les lignes électriques ont été rétablies au sein des six réacteurs. La police japonaise a indiqué que le nombre de morts et de personnes portées disparues a dépassé 22 mille. Plus d’un demi-million de personnes ont été déplacées.

XS
SM
MD
LG