Liens d'accessibilité

Elections législatives et municipales samedi en Mauritanie


Le president mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz, le 20 novembre 2012 à Paris, France.

Le president mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz, le 20 novembre 2012 à Paris, France.

La campagne s’est terminée jeudi 21 novembre au soir à minuit et les hommes en uniformes ont voté ce vendredi.

Les Mauritaniens se rendent aux urnes, samedi 23 novembre, pour des élections législatives et municipales. Plus de 60 formations politiques participent au scrutin. La campagne s’est terminée jeudi soir à minuit et les hommes en uniformes ont voté ce vendredi.

Mais 10 partis regroupés au sein de la coordination des partis de l’opposition démocratique ont appelé au boycott.

Mohammed Vaal chargé de la communication du Rassemblement des forces démocratiques le parti d’Ahmed Ould Daddah à Nouakchott, justifie les raisons de ce boycott.

"Le pouvoir a refusé tout dialogue pour qu’il puisse avoir une élection consensuelle et surtout juste où tout le monde peut se reconnaitre, reconnaitre sa défaite ou reconnaitre sa victoire."


Mais la politique de la chaise vide, a-t-elle jamais été payante en politique ?

Pour Kissima Diagana du journal la Tribune à Nouakchott, "cet appel au boycott va correspondre à une sorte de suicide politique pour les partis d’opposition traditionnels qui sont connus en Mauritanie".

XS
SM
MD
LG