Liens d'accessibilité

Elections du 4 novembre : une loi du Texas suscite toujours la controverse


Un responsable électoral vérifiant l'identité d'un électeur au Texas (AP)

Un responsable électoral vérifiant l'identité d'un électeur au Texas (AP)

Les détracteurs de la loi disent qu'elle impose un fardeau indu aux pauvres, aux minorités, aux personnes âgées et aux handicapés. Ses partisans disent qu'elle empêche la fraude.

La Cour suprême des Etats-Unis a récemment confirmé la validité d’une nouvelle législation qui exige des électeurs inscrits sur les listes électorales du Texas qu’ils présentent une pièce d’identité avec photo lorsqu’ils cherchent à voter. Les détracteurs de la loi disent qu'elle impose un fardeau indu aux pauvres, aux membres de minorités raciales, aux personnes âgées et aux handicapés.

Certes les élections de mi-mandat sont prévues le 4 novembre, mais le vote anticipé a déjà commencé. Pour le procureur général du Texas, et candidat au poste de gouverneur de l’Etat, Greg Abbott, il est clair que la nouvelle loi empêchera la fraude. « La fraude électorale est réelle et il faut y mettre fin. Comment pouvez-vous prouver une usurpation d'identité en l’absence de carte d'identité? Vous ne pouvez pas. C’est exactement pourquoi cela est nécessaire » déclare-t-il.

Toujours selon les partisans de la loi, la plupart des pays démocratiques exigent des électeurs qu’ils présentent une pièce d’identité avant de voter.

Mais les critiques s’inscrivent en faux. On n’a signalé que très peu de cas de fraude électorale aux États-Unis et il est beaucoup plus important, à leur avis, d'encourager la participation dans un Etat où l’on empêchait, à une époque, les noirs et les hispaniques de voter. De surcroit, la majorité des pays démocratiques n’exigent pas de telles pièces d’identité, ajoutent-ils. D’autant que beaucoup de gens, pour une raison ou une autre, n’ont pas de tels papiers sur eux au moment voulu.

« Il y a ceux qui ont besoin de renouveler leur pièce d'identité; il y a aussi des gens qui ont besoin d'obtenir une carte d'identité pour la première fois et qui n’ont pas les documents nécessaires pour prouver leur changement de nom ou leur date de naissance », explique Marianela Acuna de l’ONG VoteRiders.

Le professeur de sciences politique Mark Jones, de l’université Rice au Texas, chiffre à environ 500.000 le nombre de Texans qui ne disposent pas d’une pièce d’identité en bonne et due forme. Or, un certificat de naissance coute 25 dollars, en plus du déplacement nécessaire pour l’obtenir. Pour nombre de personnes, c’est un handicap, fait-il valoir.

Les experts sont d’avis que si la nouvelle loi n’affectera probablement pas l’issue de la majorité des scrutins, dans quelques cas, là où les candidats sont au coude à coude, elle pourrait influencer l’issue du vote. Des groupes d’activistes en faveur des droits civiques, tels que le Texas Organizing Project, ont déployé des volontaires pour aider les gens dont les papiers ne sont pas en règles. Mais encore faut-il que les Texans se dérangent pour voter.

XS
SM
MD
LG