Liens d'accessibilité

Elections de mi-mandat : les démocrates perdent le contrôle du Sénat


Le triomphe des républicains mardi soir, avec (de g. à dr.), le sénateur Rand Paul du Kentucky, le chef de la minorité au Sénat, Mitch McConnell, son épouse et l'ancienne secrétaire au Travail Elaine Chao (Reuters)

Le triomphe des républicains mardi soir, avec (de g. à dr.), le sénateur Rand Paul du Kentucky, le chef de la minorité au Sénat, Mitch McConnell, son épouse et l'ancienne secrétaire au Travail Elaine Chao (Reuters)

Avec la victoire en Caroline du Nord du républicain Thom Tillis face à la sénatrice démocrate Kay Hagan, les républicains sont assurés de la majorité au Sénat, affirment les média américains.

Comme prévu par les sondages, le parti démocrate du président Barack Obama a essuyé une cuisante défaite mardi, lors des élections de mi-mandat. Les républicains ont non seulement conservé la majorité à la Chambre des représentants, mais ont pris aux démocrates le contrôle du Sénat.

Le républicain Mitch McConnell, qui a été réélu dans le Kentucky, devrait devenir chef de la majorité au Sénat, son parti ayant remporté les six sièges nécessaires.

Le républicain Tom Cotton a pris le siège occupé par son rival démocrate, le sénateur Mark Pryor, dans l'Arkansas. Et les républicains ont raflé aux démocrates six autres sièges en Virginie Occidentale (West Virginia), dans le Colorado, l'Iowa, le Montana, en Caroline du Nord et dans le Dakota du Sud.

A la Chambre des représentants, 435 sièges étaient en lice. Le président Obama avait averti que pour les démocrates, le vote serait le défi le plus difficile à relever depuis les élections de 1958, lorsque les républicains avaient perdu 13 sièges de sénateur, du temps de l’administration du président Dwight Eisenhower.

La victoire des républicains place M. Obama dans une position difficile pour les deux dernières années de son mandat, car son programme politique pourrait être bloqué au Congrès. Notamment, la réforme de la santé publique, surnommée « Obamacare » par les républicains, pourrait être compromise, si les parlementaires qui réclament l’abrogation de la loi persistent dans leur projet.

Par ailleurs, la démocrate Wendy Davis a perdu son poste de gouverneure du Texas, face au républicain Greg Abbott. Mais une bonne nouvelle pour son parti dans le New Hampshire, où une autre gouverneure démocrate, Maggie Hassan, a été réélue, ayant battu son rival républicain Walt Havenstein.

XS
SM
MD
LG