Liens d'accessibilité

Elections au Nigéria : couvre-feu dans l’Etat de Rivers


Elections nigérianes

Elections nigérianes

Le gouvernement nigérian a imposé un couvre-feu pour la nuit de lundi dans l’Etat après des troubles qui ont suivi l’annonce des résultats locaux de l'élection présidentielle.

Le porte-parole du gouvernement de Rivers, Ibim Semenitari a précisé que le couvre-feu va de 19h (18h00 GMT) à 6h (mardi) et a pour but d'éviter tout trouble à l'ordre public, à cause de la situation politique tendue.

L’Etat de Rivers est stratégique dans ces élections où le président sortant Googdluck Jonathan et son son principal adversaire, Muhammadu Buhari sont au coude-à-coude à ce niveau de la publication des élections.

Le Congrès progressiste (APC) de M. Buhari accuse le Parti démocratique populaire (PDP, au pouvoir) et les responsables des bureaux de vote de l'Etat d'avoir fraudé durant les élections présidentielle et parlementaires de samedi et dimanche.

Plusieurs milliers de manifestants ont défilé dimanche et lundi à Port Harcourt, la capitale de cet Etat, pour réclamer l'annulation du scrutin et la tenue d'une nouvelle élection.

Près de 2.000 femmes de l'APC qui tentaient lundi matin de pénétrer dans les locaux de la Commission électorale indépendante (Inec) ont été aspergées de gaz lacrymogène par les forces de l'ordre.

Lors du précédent scrutin en 2011, le PDP de M. Jonathan avait remporté la présidentielle dans cet Etat. Mais depuis, le gouverneur de l'Etat, Rotimi Amaechi, un des anciens piliers du PDP, a rejoint l'APC, une coalition de plusieurs partis d'opposition.

Avec l’AFP

XS
SM
MD
LG