Liens d'accessibilité

Election de Trump : les réactions à travers le monde


Melania and Donald Trump, le nouveau couple présidentiel americain

Melania and Donald Trump, le nouveau couple présidentiel americain

Le président russe était le premier chef d’Etat étranger à appeler Donald Trump pour le féliciter de sa victoire à l’élection présidentielle americaine.

Vladimir Poutine a rassuré que le Russie était "prête à faire sa partie du chemin" pour restaurer ses relations avec Washington.

"Ce sera un chemin difficile. Mais la Russie est prête à faire sa partie" de ce chemin, a indiqué M. Poutine, lors d'une cérémonie de remise de lettres de créance par une vingtaine d'ambassadeurs.

"Nous sommes prêts à tout faire pour que les relations russo-américaines retrouvent une trajectoire de développement stable", a-t-il assuré.

Les relations entre la Russie et les Etats-Unis connaissent de graves tensions en raison de leur opposition sur le conflit syrien et la crise ukrainienne.

Cette détérioration de leur relation, inédite depuis la fin de la Guerre froide, a commencé après l'annexion de la péninsule ukrainienne de Crimée en mars 2014 par la Russie, accusée ensuite par les Etats-Unis de soutenir les rebelles prorusses dans l'Est de l'Ukraine.

L'ONU compte sur Donald Trump pour lutter contre le changement climatique

L'ONU compte sur le président élu des Etats-Unis Donald Trump pour l'aider à lutter contre le réchauffement climatique et à promouvoir les droits de l'homme, a déclaré mercredi le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon.

"L'ONU compte sur la nouvelle administration pour renforcer la coopération internationale au moment où nous oeuvrons ensemble afin de soutenir des valeurs communes, combattre le changement climatique (et) promouvoir les droits de l'homme", a-t-il affirmé dans une brève déclaration à la presse.

Le président chinois Xi félicite Trump, se dit "impatient" de travailler avec lui

Le président chinois Xi Jinping s'est dit à son tour "impatient" de travailler avec Donald Trump "sans confrontation" et "en vertu du principe de respect mutuel", dans un télégramme de félicitations au président élu des Etats-Unis.

"J'attache une grande importance aux relations sino-américaines, et suis impatient de travailler avec vous, sans conflit et sans confrontation", en "vertu des principes de respect mutuel et de coopération mutuellement bénéfique", afin notamment de "gérer les divergences (entre les deux pays) d'une manière constructive", a indiqué Xi, dans des propos rapportés au mode indirect par la télévision d'Etat CCTV.

Justin Trudeau veut "travailler de très près" avec Trump

Le Premier ministre canadien Justin Trudeau aussi félicité Donald Trump pour sa victoire surprise à l'élection présidentielle américaine, se disant "impatient de travailler de très près" avec lui.

"Le Canada n'a pas d'ami, de partenaire ou d'allié plus proche que les Etats-Unis", a souligné le dirigeant libéral, notant que "nos valeurs communes, nos liens culturels profonds ainsi que nos économies fortes et intégrées continueront de servir de bases à l'avancement de notre partenariat solide et prospère".

Bagdad espère une poursuite du soutien américain

Dans son message de félicitation, le Premier ministre irakien Haider al-Abadi a dit espérer la poursuite du soutien américain dans la lutte contre les jihadistes.

"Nous attendons avec impatience un soutien continu du monde et des Etats-Unis à l'Irak et sa lutte contre le terrorisme qui ne menace pas seulement notre pays mais aussi le monde entier", a dit M. Abadi, selon un communiqué de son bureau.

Des leaders de la région autonome du Kurdistan ont aussi félicité le futur président républicain.

La coalition internationale dirigée par les Etats-Unis fournit un soutien aérien précieux à Bagdad dans sa lutte contre le groupe Etat islamique (EI) qui s'est emparé en 2014 de larges pans du territoire. Elle est actuellement très impliquée dans les offensives lancées contre l'EI dans ses fiefs de Mossoul, en Irak, mais aussi à Raqa en Syrie.

Le président mexicain offre aussi sa collboration

Le président mexicain Enrique Peña Nieto s'est dit, lui aussi, "prêt à travailler" avec Donald Trump, élu à la présidence des Etats-Unis, assurant sur Twitter que les deux pays étaient "amis", malgré les tensions apparues pendant la campagne.

Le ministre des Finances José Antonio Meade a de son côté assuré que l'économie mexicaine avait la "force" suffisante pour affronter la "volatilité" des marchés après la victoire du candidat républicain et la chute record du peso mexicain.

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG