Liens d'accessibilité

« El Capitan », enfin conquis


Kevin Jorgeson, durant la conquête d'El Capitan (Photo Tom Evans)

Kevin Jorgeson, durant la conquête d'El Capitan (Photo Tom Evans)

Les deux grimpeurs américains qui s'étaient lancés à l'assaut de cette face mythique de près de 1.000 mètres le 27 décembre, sont arrivés au sommet le 14 janvier.

Deux Américains ont conquis pour la première fois, sans équipement, le sommet d’El Capitan, haut-lieu de l’escalade en montagne, dans le parc de Yosemite en Californie.

Tommy Caldwell et Kevin Jorgeson n’ont utilisé que leurs mains et les pieds, une méthode appelée escalade libre. Leur épopée avait commencé le 27 décembre, et s’est achevée le 14 janvier. Ils ont été accueillis par des dizaines d’amis, de membres de leurs familles et d’admirateurs, des centaines de spectateurs applaudissant frénétiquement depuis la vallée de Yosemite.

Leurs progrès avaient été suivi sur Internet par des fans à travers le monde. Cela faisait cinq ans qu’ils tentaient d’accomplir cet exploit et à cette occasion, ils ont exploré de nombreuses voies. A un moment donné, Jorgeson s’était retrouvé bloqué sur un site particulièrement difficile. Il lui avait fallu sept jours – et dix tentatives – pour s’en sortir.

La falaise mythique d’El Capital fait 914 mètres. L'escalade libre s'effectue à l'aide des seules prises naturelles, sans matériel de progression, rappelle Reuters. La première ascension de la falaise en escalade artificielle a été réalisée en 1958 par l'équipe de Warren Harding, qui avait mis 47 jours répartis sur 17 mois.

XS
SM
MD
LG