Liens d'accessibilité

Les Egyptiens tentent de se mettre à l’heure tunisienne


Heurts entre manifestants et policiers au Caire

Heurts entre manifestants et policiers au Caire

Les Egyptiens poursuivent les manifestations dans leur effort de suivre l’exemple de « La Révolution du jasmin » des Tunisiens. Au Caire et à Alexandrie, des milliers de personnes se sont réunies pour protester contre le président Hosni Moubarak et son gouvernement. Les manifestants réclament des reformes économiques et politiques.

Des milliers de manifestants au centre du Caire

Des milliers de manifestants au centre du Caire

Au Caire, la police a fait usage de gaz lacrymogène et de canons à eau pour les disperser. L’opposant égyptien Yassine Tageldine, vice-président du parti Wafd, a fait état de « quelques milliers de personnes dans chaque grande ville », ajoutant, cependant, que ces manifestations n’étaient pas parvenues à mobiliser grand monde.

Pour M. Tageldine, il est prématuré de penser à un scénario à la tunisienne en Egypte. « Pour plus tard, oui, parce que les mêmes causes produisent les mêmes effets, donc on peut l’imaginer », a-t-il expliqué, ajoutant que la situation en Egypte « n’est peut-être pas arrivée à maturité. »

Les manifestants exigent la fin du régime Moubarak

Les manifestants exigent la fin du régime Moubarak

L’opposant égyptien a rejeté l’idée selon laquelle la division de l’opposition profite au régime Moubarak. « Le problème, si vous voulez, c’est le système politique qui écrase complètement toute opposition, et donc est un parti dominant qui ressemble au système de parti unique à la fin », a souligné Yassine Tageldine.

XS
SM
MD
LG