Liens d'accessibilité

Egypte : Sissi candidat


Le maréchal Abdel Fattah al-Sissi, homme fort d'Egypte, se porte candidat à la présidentielle prévue cette année dans son pays

Le maréchal Abdel Fattah al-Sissi, homme fort d'Egypte, se porte candidat à la présidentielle prévue cette année dans son pays

Lors d'une allocution télévisée mercredi soir, le maréchal Abdel Fattah al-Sissi, nouvel homme fort d'Egypte, a annoncé sa candidature à la présidentielle prévue cette année. Il a précisé avoir démissionné de ses fonctions de ministre de la Défense et chef de l'armée pour faire campagne. On s’attend à ce qu’il soit facilement élu.

M. Sissi a souligné qu'il ne peut pas « faire des miracles », et il a appelé les Egyptiens à travailler dur pour aller de l’avant. Le maréchal, qui est âgé de 59 ans, a chassé le président Mohamed Morsi du pouvoir en 2013. Il a également déclaré que la menace terroriste pèse sur l'Egypte, et qu'il va travailler dur pour en faire un pays « libre de la peur ».

M. Sissi a présenté sa démission au président par intérim, Adly Mansour. A noter que la date de l’élection présidentielle, prévue au printemps, n’a pas encore été fixée.

Cette annonce est intervenue deux jours seulement après qu'un tribunal du sud du pays eut condamné à mort 529 partisans de M. Morsi en rapport avec le meurtre d'un policier. Plus 1.700 autres partisans du président déchu, en majorité des membres de la confrérie des Frères musulmans, sont désormais poursuivis dans une pléthore de procès.

Des affrontements ont éclaté mercredi entre la police et des étudiants de plusieurs universités égyptiennes. La télévision a répercuté des images montrant la police en train d'utiliser des gaz lacrymogènes et des tirs pour disperser les manifestants. Des dizaines de personnes ont été arrêtées dans les universités du Caire et de Zagazig.

Les étudiants réclament la libération de leurs collègues incarcérés et protestent contre les peines de mort infligées aux partisans de Morsi et aux membres des Frères musulmans.
XS
SM
MD
LG