Liens d'accessibilité

Egypte: Sissi à l’heure des défis économiques


La capitale Egyptienne parée aux effigies du président frais émoulu des urnes.(photos de campagne-archives)

La capitale Egyptienne parée aux effigies du président frais émoulu des urnes.(photos de campagne-archives)

Le nouveau président Abdel Fattah el- Sissi a appelé les égyptiens à serrer la ceinture. Il a averti qu'il faudra des années pour réformer l'économie chancelante. Le pays se trouve à la croisée des chemins.

Le tourisme et les affaires en général tournent au ralenti.
Malgré la pauvreté ambiante, le nouveau président demande encore des sacrifices au peuple égyptien. Des efforts qui vont impliquer une réduction du panier de la ménagère, des économies sur la consommation d'électricité, toutes choses censées aider l’économie nationale à se redresser.

Le nouveau président promet une amélioration de l'économie et de la situation sécuritaire dans deux ans. Mais les activistes prédisent que le peuple égyptien ne pourra pas attendre autant d’années pour le changement.
" Les gens vont descendre dans la rue pour deux raisons: d'abord par rapport à Sissi, parce qu'il n’aura pas fait tout ce qu'il a promis en ce qui concerne la reprise économique, et d’autre part, ils n’auront pas vu ne serait-ce que les premières mesures en vue de la reprise économique", fulmine Abdelrahman Hany, syndicaliste.

M. Sissi a été officiellement proclamé président ce mardi par la commission électorale égyptienne avec 96,9% des voix. Il est le troisième chef de l'Etat en trois ans et demi après que les deux derniers eurent été évincés par des révoltes populaires. M. Sissi, ancien chef de l'armée et ministre de la Défense, dirigeait de fait le pays depuis que l'armée a emprisonné l’ancien président Mohamed Morsi au mois de juillet. Saura -t-il être à la hauteur des espoirs qu’il a suscité? Les Egyptiens sont dans l’expectative.

XS
SM
MD
LG