Liens d'accessibilité

Quatre militaires tués dans une attaque à la bombe dans le Sinaï


Le personnel d'urgence et les forces de sécurité déployés près du lieu d’une attaque dans la ville égyptienne d'El-Arish, dans la péninsule du Sinaï, Egypte, 24 novembre 2015.

Le personnel d'urgence et les forces de sécurité déployés près du lieu d’une attaque dans la ville égyptienne d'El-Arish, dans la péninsule du Sinaï, Egypte, 24 novembre 2015.

Une bombe a explosé au passage du véhicule blindé de l’armée, tuant un colonel et trois soldats lors d'une opération de ratissage aux abords de la ville d'Al-Arich, chef-lieu du Nord-Sinaï.

Ce bilan recueilli auprès des services des urgences est confirmé par les responsables de la sécurité qui précisent que la bombe a été déclenchée à distance.

Douze militaires ont également été blessés dans l'explosion, selon les mêmes sources.

Depuis que l'armée a destitué le président islamiste Mohamed Morsi en 2013, les militaires et la police sont très régulièrement la cible d'attentats jihadistes, notamment dans le nord de la péninsule du Sinaï, bastion de la branche égyptienne du groupe Etat islamique (EI).

Selon les autorités, des centaines de policiers et de soldats ont été tués dans les attaques jihadistes, essentiellement dans le Nord-Sinaï, depuis 2013. Certains attentats ont également visé policiers et soldats au Caire et dans le Delta du Nil.

La branche égyptienne de l'EI a revendiqué le crash d'un avion de touristes russes qui s'était écrasé le 31 octobre dans le Sinaï et qui avait coûté la vie aux 224 passagers.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG