Liens d'accessibilité

Proche-Orient : Israël et le Hamas acceptent une trêve


La secrétaire d'Etat Hillary Clinton (au milieu) rencontrant le président égyptien Mohammed Morsi (à droite) et le ministre égyptien des Affaires étrangères, Mohammed Kamel Amr, au Caire le 21 novembre 2012

La secrétaire d'Etat Hillary Clinton (au milieu) rencontrant le président égyptien Mohammed Morsi (à droite) et le ministre égyptien des Affaires étrangères, Mohammed Kamel Amr, au Caire le 21 novembre 2012

L’Egypte a indiqué avoir amené Israël et les Palestiniens du Hamas à conclure une trêve, mercredi. Le ministre égyptien des Affaires étrangères, Mohammed Kamel Amr, a annoncé la nouvelle au Caire, avec à ses côtés la secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton.


« Les Etats-Unis se félicitent de l’accord conclu aujourd’hui pour un cessez-le-feu à Gaza, mais pour qu’il tienne, il faudra que les tirs de roquettes cessent et qu’un calme plus étendu prévale », a déclaré Mme Clinton.

De la fumée montant de Gaza après un raid israélien le 21 novembre 2012

De la fumée montant de Gaza après un raid israélien le 21 novembre 2012

La chef de la diplomatie américaine a félicité l’Egypte d’avoir assumé un rôle-clé dans les efforts diplomatiques, auxquels a pris part le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon. Washington et le Caire œuvreront ensembles pour appuyer les prochaines étapes de ce processus, a indiqué Mme Hillary Clinton.

« Nous devons maintenant nous évertuer à trouver une solution durable qui promeuve la stabilité régionale, la sécurité, la dignité et les aspirations légitimes des Palestiniens autant que des Israéliens », a expliqué la secrétaire d’Etat américaine Hilary Clinton aujourd’hui au Caire.

Les peuples de cette région, a-t-elle dit, mérite la chance de vivre libres de toute peur et de toute violence, et l’accord d’aujourd’hui est un pas dans la bonne direction sur lequel il faut bâtir.

L’annonce du cessez-le-feu est intervenue après une autre journée de violence entre les Israéliens et le Hamas qui contrôle la bande de Gaza.

Des policiers israéliens examinant le bus endommagé par une explosion à Tel Aviv

Des policiers israéliens examinant le bus endommagé par une explosion à Tel Aviv

Une bombe a explosé à bord d’un bus, mercredi, à Tel Aviv, faisant au moins 15 blessés. Il s’agissait de la première attaque du genre depuis quelques années dans la plus importante ville d’Israël.

Fawzi Barhoun, porte-parole du mouvement palestinien, a dit qu’il s’agissait d’une réponse à ce qu’il a qualifié de massacres de civils palestiniens par Israël. « Israël, dit-il, a commencé la guerre, mais ne sera celui qui en décidera la fin. »

Le bilan des récentes hostilités transfrontalières entre Israèl et le Hamas se chiffrent à 140 Palestiniens et 5 Israéliens tués.
XS
SM
MD
LG