Liens d'accessibilité

Egypte: 6ème journée consécutive de manifestations anti-Moubarak


Au Caire, Mohamed El Baradei, figure de l’opposition égyptienne s’est joint aux milliers de manifestants qui demandent le départ du président Moubarak. 30 Janvier 2011.

Au Caire, Mohamed El Baradei, figure de l’opposition égyptienne s’est joint aux milliers de manifestants qui demandent le départ du président Moubarak. 30 Janvier 2011.

Des dizaines de milliers d’Egyptiens sont descendus dans les rues, bravant le couvre feu, pour la 6ème journée consécutive exigeant la démission du président Moubarak au pouvoir depuis 1981.

Regroupés au Caire, sur la place Tahrir, et à Alexandrie, des milliers de manifestants ont défié le couvre feu imposé par le gouvernement. Ils demandent le départ du président Hosni Moubarak, au pouvoir depuis 30ans.

Ce dimanche, des avions de chasse survolaient la place où des manifestants sont notamment venus prier pour les victimes des violences. On parle de plus de 100 personnes tuées au cours des manifestations.

Egypte: 6ème journée consécutive de manifestations anti-Moubarak

Egypte: 6ème journée consécutive de manifestations anti-Moubarak

La présence militaire est très importante dans les rues du Caire. Des chars ont été positionnés devant les banques, les bâtiments du gouvernement et le Minisètre de l’Intérieur. Une présence qui est parfois bien accueillie par les manifestants qui estiment que l’armée est un rempart contre les violences et les pillards.

Au moins 4 prisons ont été attaquées ce dimanche et des prisonniers ont été libérés, dont des membres des Frères musulmans, un mouvement interdit par le régime Moubarak.

Par ailleurs, au Caire, Mohamed El Baradei s’est joint aux milliers de manifestants. Une des figures de l’opposition égyptienne, il leur a dit, selon ses propres mots, qu’ils ne peuvent pas revenir en arrière. Mohamed El Baradei, qui est également l’ancien chef de l’Agence onusienne de l'énergie atomique, a dit aux médias americains qu’il avait été designé par le peuple et l’opposition égyptienne pour approuver le gouvernement d’union nationale. "Hosni Mubarak devrait partir aujourd’hui" a-t-il ajouté. Enfin, il estime qu’en continuant de soutenir le président Moubarak, la politique americaine vis-à-vis de l’Egypte est entrain de perdre en credibilité.



XS
SM
MD
LG