Liens d'accessibilité

Egypte : le régime militaire s’insurge contre toute ingérence dans les affaires internes du pays


Une manifestante cairote décrivant comment elle a été brutalisée par des soldats

Une manifestante cairote décrivant comment elle a été brutalisée par des soldats

L’Egypte n’acceptera aucune ingérence dans ses affaires internes, a fait savoir le ministre égyptien des Affaires étrangères, Mohammed Amr.

Le Conseil suprême des forces armées égyptiennes a vivement réagi à la suite des déclarations de la secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton, lundi, sur les manifestants ayant fait 14 morts ces derniers jours. Les violences contre les femmes dans les manifestations sont indignes de la révolution et déshonorent l’armée égyptienne, avait déclaré Mme Clinton.

L’Egypte n’acceptera aucune ingérence dans ses affaires internes, a fait savoir le ministre égyptien des Affaires étrangères, Mohammed Amr. La situation s’est calmée au Caire et il n’y avait pas d’incident mercredi, a expliqué le professeur Moustapha Kemal el-Sayed de l’Université américaine du Caire. Un appel a été lancé pour une manifestation vendredi en vue de revendiquer la dignité de la femme égyptienne, a-t-il ajouté.

Pour ce qui est la réaction du régime, le professeur Sayed a dit que les militaires sont, en fait, moins préoccupés par les ingérences extérieures que par les prises de position internes, notamment dans les journaux, contre la violence faite aux femmes. 

XS
SM
MD
LG