Liens d'accessibilité

L’Egypte demande le gel des avoirs de membres du régime Moubarak en Europe et aux Etats-Unis


Photo de famille devant un tank sur la place Tahrir, au Caire

Les responsables européens et américains refusent d’identifier les personnalités visées, mais précisent que l’ex-raïs n’est pas concerné.

Le régime militaire égyptien a demandé aux Etats-Unis et à l’Union européenne de geler les avoirs de certaines membres du gouvernement du président déchu Hosni Moubarak.

Les responsables européens et américains refusent d’identifier les personnalités visées, mais précisent que l’ex-raïs n’est pas concerné.

Des requêtes séparées ont été adressées aux gouvernements britannique, français et allemand. Le gouvernement britannique envisage d’honorer la requête égyptienne, a déclaré le secrétaire britannique au Foreign Office, William Hague. Londres agira promptement et fermement s’il y a des preuves d’activités illégales, a-t-il fait savoir.

Les leaders d’opposition égyptiens accusent les membres du gouvernement Moubarak d’avoir déposé des milliards de dollars d’avoirs à l’étranger. Ils exigent le rapatriement de ces fonds.

XS
SM
MD
LG