Liens d'accessibilité

Le Caire rejette une demande américaine de laisser partir plusieurs étrangers


Saad el-Katatni, président du parlement égyptien qualifie la demande américaine d'interférence inacceptable

Saad el-Katatni, président du parlement égyptien qualifie la demande américaine d'interférence inacceptable

Le ministre égyptien de la Justice, Adel Abdel-Hamid, a refusé de recevoir une lettre de l’ambassadeur des États-Unis au Caire, qui avait préalablement requis la levée de l’interdiction de voyage contre plusieurs Américains travaillant pour des organisations non-gouvernementales dans le pays.

Selon le ministre, cette lettre aurait dû être envoyée aux juges responsables de l’investigation de ces groupes. Il soutient également que seules les personnes visées par l’interdiction ont le droit de soulever la question avec les autorités.

Sam LaHood (à g.) et son père Ray LaHood (archives)

Sam LaHood (à g.) et son père Ray LaHood (archives)

Le président du parlement égyptien, Mohamed Saad al-Katatni, a qualifié d’interférence inacceptable la lettre de l’ambassadeur américain.

L’Égypte a interdit à plusieurs citoyens étrangers, y compris six Américains, de quitter le pays tandis que se poursuit une enquête sur les ONG auxquelles ils sont associés. Parmi eux figure Sam LaHood, fils du secrétaire américain aux Transports, Ray LaHood.

Le Département d’État réclame la levée immédiate de l’interdiction, arguant qu’elle est coûteuse et injuste.

XS
SM
MD
LG