Liens d'accessibilité

Ebola : un jeune Indien en quarantaine à New Delhi


Le jeune Indien a été isolé à l'aéroport de New Delhi après que des tests eurent montré la présence du virus à Ebola dans son sperme (AP)

Le jeune Indien a été isolé à l'aéroport de New Delhi après que des tests eurent montré la présence du virus à Ebola dans son sperme (AP)

Selon les médecins, le virus à Ebola peut rester présent pendant un certain temps dans les fluides corporels, même après la guérison d’un malade.

Un Indien âgé 26 ans, qui était censé avoir guéri de la fièvre hémorragique à virus Ebola avant de quitter le Libéria, a été placé en quarantaine à son arrivée à New Delhi, où il a subi de nouveaux tests. Si les tests sanguins s’étaient révélés négatifs avant son départ du Libéria, d’autres tests menés en Inde à son arrivée ont montré la présence du virus dans son sperme.

Selon les médecins, le virus à Ebola peut rester présent pendant un certain temps dans les fluides corporels, même après la guérison d’un malade, ce qui augmente le risque de transmission du virus par contact sexuel.

Quelques 45 000 Indiens travaillent en Afrique de l'Ouest, d’où les efforts intensifs de dépistage de la maladie qui, de l’avis des experts, serait difficile à contenir si elle se propageait au sous-continent indien. D’autant que les conditions sanitaires sont déplorables dans une bonne partie de cette région surpeuplée où l’accès aux soins de santé reste aléatoire.

XS
SM
MD
LG