Liens d'accessibilité

Ebola: un garçon de cinq ans, sous surveillance à New-York


Le maire de New-York, Bill de Blasio (à g.) et le gouverneur de l'Etat de New-York, Andrew Cuomo, discutant de la crise suscitée par le virus à Ebola

Le maire de New-York, Bill de Blasio (à g.) et le gouverneur de l'Etat de New-York, Andrew Cuomo, discutant de la crise suscitée par le virus à Ebola

Selon le New York Post, le petit garçon a vomi et a été évacué de son domicile dans le Bronx par le service d'urgences. Il aurait eu également une poussée de fièvre.

Un petit garçon de cinq ans récemment arrivé de Guinée a été mis sous observation à l'hôpital Bellevue de New York, après avoir manifesté des symptômes de la fièvre hémorragique à virus Ebola, selon les média américains.

Ce garçon, qui est arrivé aux Etats-Unis samedi, a eu une poussée de fièvre, a signalé ABC News. Il n'a pas été testé pour le virus et n'a pas été placé en quarantaine, même s’il est isolé à l’hôpital, ont fait savoir des responsables de la santé.

Selon le New York Post, le petit garçon a vomi et a été évacué de son domicile dans le Bronx par le service d'urgences.

Par ailleurs, suite à une vive controverse et aux protestations des autorités fédérales, le gouverneur de New York a révisé la politique de l'État sur la mise en quarantaine des travailleurs de la santé qui reviennent aux États-Unis après avoir traité des patients souffrant du virus à Ebola en Afrique de l'Ouest.

Le gouverneur Andrew Cuomo a annoncé que le personnel médical qui ne montre aucun signe du virus sera autorisé à rester à domicile pendant une période de 21 jours, et sera contacté deux fois par jour par d'autres travailleurs de la santé pendant cette période.

Cette annonce est intervenue deux jours après que M. Cuomo et le gouverneur Chris Christie du New Jersey eurent annoncé conjointement une mise en quarantaine obligatoire de 21 jours des membres du personnel médical qui reviennent aux États-Unis après avoir travaillé en Afrique de l'Ouest.

Cette politique a été adoptée un jour après qu'un médecin qui avait traité des patients en Guinée soit devenu la première personne de la ville de New York diagnostiquée comme souffrant du virus à Ebola. Le Dr Craig Spencer a été hospitalisé une semaine après son retour, un jour après avoir pris le métro et mangé dans un restaurant, ce qui a fait craindre à certain la contagion, alors que les autorités soulignent qu'il ne souffrait pas encore de symptômes de la maladie.

Peu de temps après l'annonce du gouverneur Cuomo dimanche, un porte-parole de M. Christie a fait savoir dans un communiqué que le New-Jersey permettrait également que le personnel médical reste en quarantaine à domicile.

Kaci Hickox, une infirmière qui a travaillé en Sierra-Leone, est devenue vendredi dernier la toute première personne à être placée en quarantaine par le New-Jersey, à son arrivée à l'aéroport international de Newark.

Hickox a déclaré à la chaine CNN dimanche qu'elle a testé négatif pour le virus, et qu'elle a le sentiment que ses « droits fondamentaux ont été violés ».

L'administration Obama et les experts médicaux ont critiqué les mises en quarantaine automatiques, les qualifiant d’excessives. La meilleure façon de protéger les Américains est d'arrêter l'épidémie d'Ebola en Afrique de l’Ouest, a souligné le Dr Anthony Fauci, directeur de l'Institut national américain des allergies et des maladies infectieuses, le NIH.

XS
SM
MD
LG