Liens d'accessibilité

L'Ebola, "sous contrôle'' en Ouganda, situation incertaine en RDC


Il ne faut pas entrer en contact avec les malades souffrant de la fièvre hémorragique due au virus Ebola

Il ne faut pas entrer en contact avec les malades souffrant de la fièvre hémorragique due au virus Ebola

Si les autorités ougandaises et leurs collaborateurs internationaux sont optimistes quant à l’éradication de la fièvre hémorragique, il est plus difficile de cerner l’ampleur du problème de l’autre côté de la frontière en République démocratique du Congo (RDC).

Fin juillet, le ministère ougandais de la Santé a signalé une poussée de fièvre hémorragique Ebola dans la région de Kibaale au centre-ouest du pays, à environ 200 km de la capitale, Kampala. Par la suite, un cas a été détecté dans la métropole.
Le virus Ebola est hautement contagieux, et le taux de mortalité de cette fièvre hémorragique se situe entre 50% et 89 %.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS), Médecins sans frontières (MSF) et la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR) œuvrent avec les autorités ougandaises pour juguler la maladie. On estime que la récente épidémie de fièvre est « sous contrôle », mais qu’elle n'est pas encore totalement éradiquée.

Environ seize personnes sont décédées. Des malades soupçonnés d’avoir contracté la maladie sont toujours surveillés, a expliqué Patricia Trigales de l’ONG Médecin Sans Frontières (MSF).

Par ailleurs, selon l’agence de presse Chine Nouvelle, qui cite le Dr Jean-Marc Madindi, médecin inspecteur provincial de la province Orientale en RDC, la fièvre Ebola aurait tué 4 personnes sur 7 cas enregistrés dans le district du Haut-Uélé, dans le nord-est de RDC.

Les autorités locales ont appelé les populations à redoubler de vigilance pour éviter de contracter la maladie en s’abstenant notamment de consommer de la viande des primates, qui pourrait être contaminée.

Il est également demandé aux populations d'éviter de toucher le sang, les liquides ou toute autre sécrétion de malades soupçonnés d’être atteints de la fièvre Ebola, ni de toucher ou de laver un malade qui serait porteur de la maladie, ou encore les dépouilles des personnes qui en seraient décédées.
XS
SM
MD
LG