Liens d'accessibilité

Ebola: Obama se félicite du leadership américain


Le président Barack Obama (à dr.) conférait avec son équipe de réponse à l'épidémie d'Ebola, à la Maison-Blanche le 29 octobre 2014

Le président Barack Obama (à dr.) conférait avec son équipe de réponse à l'épidémie d'Ebola, à la Maison-Blanche le 29 octobre 2014

S’exprimant à la Maison Blanche mercredi, M. Obama a rendu hommage aux travailleurs de la santé rentrés d'Afrique de l'Ouest, et à ceux qui envisagent de s’y rendre.

Selon le président Barack Obama, on continuera de recenser des cas sporadiques de fièvre hémorragique à virus Ebola aux États-Unis jusqu'à ce que l’épidémie soit jugulée dans les trois pays d’Afrique de l’Ouest où elle fait rage – Libéria, Guinée et Sierra Leone.

S’exprimant à la Maison Blanche mercredi, M. Obama a rendu hommage aux travailleurs de la santé rentrés d'Afrique de l'Ouest, et à ceux qui envisagent de s’y rendre. Il les a qualifié de « héros » qui servent avec compétence et courage - en se plaçant au cœur de l'épidémie par pur sens du devoir. C’est en autre leur courage qui fait que M. Obama pense que l’épidémie sera jugulée, et que les efforts déployés par son administration pour venir en aide aux pays affecté portent déjà des fruits.

« Aucune autre nation n’a autant fait que les États-Unis pour aider l’Afrique de l'Ouest. Je ressens de la frustration quand j'entends les gens parler du leadership américain, alors qu’ils font ensuite la promotion de politiques qui permettent d'éviter tout leadership, et de se cacher pendant que nous courrons dans la direction opposée », a dit M. Obama.

Le chef de l’exécutif a par ailleurs déclaré que la mise en quarantaine et l'isolement des travailleurs de la santé qui ont été en contact avec des malades du virus à Ebola ne doivent pas être tels qu'ils découragent les Américains d'aider à combattre la maladie.

Plusieurs États ont ordonné la mise en quarantaine obligatoire du personnel médical rentrant aux États-Unis en provenance d'Afrique de l'Ouest. Kaci Hickox, une infirmière qui a été placée en quarantaine obligatoire dans le New-Jersey avant d’être autorisée à rentrer chez elle dans le Maine, menace de porter l’affaire devant la Justice.

Par ailleurs, le secrétaire américain à la Défense, Chuck Hagel, a donné l’ordre de placer en quarantaine pendant 21 jours tout le personnel militaire américain rentrant des trois pays frappés par le virus à Ebola.

Ron Klain, chargé par M. Obama de coordonner la réponse du gouvernement fédéral à l'épidémie d'Ebola, rencontrera jeudi à Atlanta divers hauts responsables des Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC).

XS
SM
MD
LG