Liens d'accessibilité

Ebola: Obama assure Sirleaf et Koroma du soutien des Etats-Unis


Le président Barack Obama a contacté deux chefs d'Etat africains pour les assurer du soutien des Etats-Unis dans la lutte contre le virus à Ebola

Le président Barack Obama a contacté deux chefs d'Etat africains pour les assurer du soutien des Etats-Unis dans la lutte contre le virus à Ebola

Les États-Unis sont prêts à œuvrer avec la Sierra Leone, le Libéria et divers autres partenaires internationaux pour aider à contenir l'épidémie de fièvre hémorragique à virus Ebola qui a déjà coûté la vie à plus de 1.000 personnes en Afrique de l'Ouest.

Selon la Maison Blanche, le président Barack Obama a souligné son engagement lors d’appels téléphoniques séparés jeudi à la présidente du Libéria, Ellen Johnson Sirleaf, et au Président Ernest Bai Koroma de la Sierra Leone.

Il a également exprimé ses condoléances à ceux qui ont succombé au virus et à leurs familles.

En début de journée jeudi, les Etats-Unis ont annoncé le départ de certains membres de familles du personnel de l'ambassade des Etats-Unis à Freetown, capitale de la Sierra Leone.

Selon la porte-parole du département d'Etat, Marie Harf, la mesure a été prise par « excès de prudence ». Dans sa dernière mise à jour publiée mercredi, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a indiqué que 1.069 personnes sont mortes du virus à Ebola cette année en Guinée, au Liberia, Nigeria et Sierra Leone. Le nombre total de cas diagnostiqués en Afrique de l'Ouest se situe à un peu moins de 2.000.

Par ailleurs, la compagnie aérienne Korean Air Lines a annoncé jeudi qu'elle va arrêter temporairement ses vols à destination, et en provenance, de Nairobi au Kenya. Une mesure qualifiée de préventive, qui viserait à enrayer la propagation du virus à Ebola. Nairobi est une importante plaque tournante du trafic aérien en Afrique.

XS
SM
MD
LG