Liens d'accessibilité

Ebola: nouvelles mesures contre l'épidémie


Le virus à Ebola (AP Photo/CDC)

Le virus à Ebola (AP Photo/CDC)

L’épidémie de fièvre hémorragique à virus Ebola s’amplifie en Afrique de l’Ouest. Selon le dernier bilan de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), 1.300 cas ont été recensés et le bilan a été porté à 729 morts, dont une cinquantaine serait décédés depuis vendredi dernier.

Le Liberia et la Sierra Leone ont annoncé de nouvelles mesures pour enrayer la propagation du virus.

Au Libéria, la présidente Ellen Johnson Sirleaf a annoncé la fermeture de « toutes les écoles », et de « tous les marchés dans les zones frontalières » ainsi que la mise en quarantaine de certaines localités « dont l'accès sera limité aux personnels des services de santé ». Le personnel non essentiel du secteur public a été placé en congé obligatoire de 30 jours et ce vendredi sera chômé pour permettre la désinfection rigoureuse des bâtiments publics.

De son coté, son homologue sierra-léonais Ernest Bai Koroma a décrété jeudi l'état d'urgence pour une période de 60 à 90 jours. Les zones où la maladie sévit ont été placées en quarantaine, les réunions publiques restreintes, et le porte-à-porte a commencé pour retrouver les personnes infectées, alors que des mesures de surveillance des voyageurs étaient déployées dans l'aéroport principal du pays.

Par ailleurs, les deux chefs d'Etat ont annulé leur participation au sommet Afrique/Etats-Unis prévu la semaine prochaine à Washington.

Ici aux Etats-Unis, le Corps de la Paix a pris la décision d’évacuer ses 340 bénévoles déployés au Libéria, en Guinée et en Sierra Leone. Deux volontaires, qui ont été en contact avec un sujet décédé du virus à Ebola au Libéria, ont été isolés pour s'assurer qu'ils n'ont pas contracté la maladie.

Par ailleurs, l'état du médecin américain qui a contracté le virus Ebola au Libéria, alors qu'il aidait à lutter contre la maladie, s'est légèrement aggravé, a annoncé Samaritan's Purse. Le Dr Kent Brantly, ainsi que la missionnaire américaine Nancy Writebol, qui ont tous deux contracté le virus à Ebola, sont dans un état stable mais grave, a précisé cette ONG chrétienne, citée par Reuters.

L'organisation, qui est dirigée par l'évangéliste Franklin Graham, a annoncé l'évacuation de tout son personnel non essentiel du Liberia d'ici à ce week-end, vu la détérioration de la situation. Aucune de ces personnes ne sont malades, a indiqué le groupe.

XS
SM
MD
LG