Liens d'accessibilité

Ebola: nouveau don de la Banque mondiale


Le président de la Banque mondiale, Jim Yong Kim, qui a offert 100 millions de dollars supplémentaire pour aider à lutter contre l'Ebola

Le président de la Banque mondiale, Jim Yong Kim, qui a offert 100 millions de dollars supplémentaire pour aider à lutter contre l'Ebola

Le président de la Banque mondiale, Jim Yong Kim, a confirmé jeudi que 100 millions de dollars supplémentaires vont être alloués pour permettre l'accélération du déploiement de professionnels de santé étrangers en Guinée, au Libéria et en Sierra Leone. En tout, le groupe de la Banque mondiale a contribué 500 millions de dollars à la lutte contre la fièvre hémorragique à virus Ebola.

« La réponse du monde à la crise de l'Ébola a considérablement augmenté au cours des dernières semaines, mais nous avons encore un énorme trou à combler pour garantir qu'il y a suffisamment de personnel de santé qualifié dans les zones où les taux d'infection sont les plus élevés », a déclaré M. Kim dans un communiqué. « Nous devons rapidement trouver les moyens de surmonter les obstacles au déploiement des professionnels de santé », a-t-il poursuivi.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) évoquait cette semaine plus de 13.500 cas d'Ebola confirmés, ou probables, et plus de 4.900 décès attribués à la maladie.

Par ailleurs, selon l’agence Reuters, deux personnes qui étaient entrées en contact avec la fillette de 2 ans décédée de l’Ebola au Mali souffriraient de symptômes de cette maladie. Reuters, qui cite des documents internes de l’OMS et des Centres des Etats-Unis pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC), précise que les autorités maliennes recherchent toujours 57 des 141 personnes avec qui la fillette serait entrée en contact. Ces informations restent à confirmer, et l'OMS n'y faisait pas allusion dans son dernier bilan sur l'épidémie, publié vendredi.

XS
SM
MD
LG