Liens d'accessibilité

Ebola: l'OMS déclare l'état d'urgence mondial


Le comité d'urgence a été « unanime pour considérer que les conditions d'une urgence de santé publique de portée mondiale sont réunies », a déclaré Margaret Chan

Le comité d'urgence a été « unanime pour considérer que les conditions d'une urgence de santé publique de portée mondiale sont réunies », a déclaré Margaret Chan

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a institué vendredi « une urgence de santé publique de portée mondiale » contre l'épidémie de fièvre hémorragique à virus Ebola qui frappe l'Afrique de l'Ouest.

Le comité d'urgence, qui s'est réuni mercredi et jeudi à Genève, a été « unanime pour considérer que les conditions d'une urgence de santé publique de portée mondiale sont réunies », a déclaré vendredi la directrice générale de l’OMS, Margaret Chan.

Une « réponse internationale coordonnée » est nécessaire pour « arrêter et faire reculer la propagation internationale d'Ebola », a estimé le comité.

L'épidémie d'Ebola, qui a fait près de 1000 morts depuis le début de l'année sur plus de 1.700 cas présumés, est « la plus importante et la plus sévère » en quatre décennies, a poursuivi le Dr Chan.

Par ailleurs, l’OMS va convoquer lundi un panel d’experts en matière d’éthique médicale, pour étudier la possibilité de recourir à des traitements expérimentaux développés aux Etats-Unis et au Canada. Actuellement, il n'existe aucun médicament ou vaccin homologué contre le virus à Ebola, mais plusieurs options expérimentales sont en cours de mise au point.

Entre-temps, l’ONG Médecins sans Frontières (MSF) a qualifié de « catastrophique » la situation à Monrovia, capitale du Libéria. Une quarantaine de travailleurs de la santé auraient contracté le virus à Ebola ces dernières semaines.

« La plupart des hôpitaux de la ville sont fermés, et on signale des cadavres dans les rues et des maisons », affirme un communiqué de l’ONG. MSF dit fournir un soutien technique au ministère libérien de la Santé, mais avoue avoir « atteint les limites de ses capacités ». Il est urgent pour l’OMS, le ministère libérien de la Santé et d’autres organisations « d’amplifier rapidement leur réponse à l’épidémie au Libéria », ajoute MSF.

XS
SM
MD
LG