Liens d'accessibilité

Ebola: les dernières précisions de l'OMS


Le virus de l'ébola

Le virus de l'ébola

Le ministère guinéen de la Santé, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et l’ONG Médecins sans Frontières (MSF), toujours unis pour faire face à la flambée de maladie à virus Ebola qui s’est déclarée fin mars dans le Sud-est de la Guinée.

« Au 11 avril 2014, la Guinée avait notifié officiellement un total cumulé de 158 cas cliniquement compatibles, incluant 101 décès », a déclaré une porte-parole de l’OMS, Fadela Chaib. Selon la responsable, les enquêtes et analyses se poursuivent au laboratoire de l’Institut Pasteur de Dakar à Conakry et au Laboratoire mobile de l’Union européenne (EMLab), qui a déployé une équipe à Guékédou.

Mme Chaib a bien précisé que pour l’instant, aucun cas de fièvre hémorragique à virus Ebola n’a été confirmé hors du Libéria et de la Guinée, même si l’on avait évoqué des cas suspects au Mali et en Sierra Léone.

Selon l’OMS, le ministère de la Santé et de l’Assainissement sierra-léonais a confirmé que deux cas suspects de fièvre hémorragique virale ont été finalement attribués par le laboratoire à la fièvre de Lassa, qui est endémique dans ce pays.
XS
SM
MD
LG