Liens d'accessibilité

Ebola : le dernier malade de l’épidémie en Sierra Leone, guéri


 Ernest Bai Koroma, président de la Sierra Leone

Ernest Bai Koroma, président de la Sierra Leone

Le patient a quitté lundi l'hôpital où il était soigné, selon les autorités sierra-léonaises.

Pour le gouvernement de Sierra Leone, cette guérison constitue une étape supplémentaire vers la fin de l'épidémie dans le pays.

"C'est le début de la fin d'Ebola en Sierra Leone", a déclaré lundi le président sierra-léonais Ernest Bai Koroma, après la sortie de l'hôpital de Mme Adama Sankoh, 34 ans, à Makeni (est).

Contente de sa guérison, Mme Sankoh a appelé "le gouvernement à ne pas oublier les survivants d'Ebola parce que la majorité d'entre eux sont devenus très vulnérables en termes de bien-être économique".

Elle a indiqué qu'elle serait "à partir de maintenant la première messagère pour sensibiliser le peuple qu'Ebola s'en va, mais la vigilance doit continuer à être de rigueur".

La Sierra Leone n'a officiellement pas connu de nouvelle infection depuis plus de deux semaines. Elle est sur le point de rejoindre le Liberia qui ne compte plus de cas d'Ebola. La Guinée continue cependant d'enregistrer de nouvelles infections. Ces trois pays sont les plus touchés par l'épidémie.

Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), un pays est déclaré exempt du virus 42 jours - soit deux fois la durée maximale d'incubation - après le dernier cas connu.

Seules quatorze personnes restaient encore lundi placées en quarantaine en Sierra Leone, selon le ministère de la Santé. Face à l'amélioration de la situation, le président Koroma avait annoncé le 8 août la levée de nombreuses mesures de restriction prises pour lutter contre le virus.

Selon l’OMS, l’épidémie a fait près de11.300 morts en Afrique de l’Ouest depuis la fin 2013, sur environ 27.500 cas. Ce bilan est sous-évalué, prévient l’OMS.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG