Liens d'accessibilité

Ebola: la Guinée suspend des opérations de sensibilisation


Vérification de température à Forecariah, en Guinée, où sévit l'épidémie de virus à Ebola (AP)

Vérification de température à Forecariah, en Guinée, où sévit l'épidémie de virus à Ebola (AP)

La Guinée a suspendu ses missions d’information et de sensibilisation sur la fièvre hémorragique à virus Ebola dans le sud-est du pays après le meurtre de quatre agents de santé et trois journalistes en début de semaine.

Des habitants de Womé, village proche de Nzérékoré, où l'épidémie s'est déclarée en mars, ont attaqué mardi une délégation de travailleurs de la santé chargés d'informer les gens sur les moyens de prévenir et traiter l'Ebola. Leurs corps ont été retrouvés dans les latrines du village jeudi. Les autorités ont précisé avoir interpellé au moins six suspects dans cette affaire.

Le Dr Fanta Kabba, secrétaire permanent au ministère guinéen de la Santé, estime que les activités de sensibilisation sont devenues « impossibles » dans le sud-est du pays, où l'épidémie d'Ebola avait éclaté en début d’année.

Les campagnes contre le virus sont entravées par les craintes et superstitions des populations, ainsi que les pénuries de lits et d’équipement.

Entre- temps, en Sierra Leone, les autorités ont imposé un verrouillage sur l'ensemble du pays dans l'espoir de contenir le virus. Les six millions d'habitants ont reçu l'ordre de rester chez eux vendredi, samedi et dimanche, tandis que des bénévoles font du porte-à-porte pour tenter de répertorier les cas d'Ebola non signalés, et fournir des informations sur la façon d'éviter cette maladie mortelle.

Cette décision ne fait pas l’unanimité, des experts de la santé faisant valoir qu'elle pourrait conduire certaines personnes à se cacher et que le bouclage sera extrêmement difficile à faire respecter.

XS
SM
MD
LG