Liens d'accessibilité

Ebola: deux cas confirmés au Mali, selon l'OMS


Contrôle de température au Mali, dans le cadre des mesures préventives pour détecter les cas de virus à Ebola (Reuters)

Contrôle de température au Mali, dans le cadre des mesures préventives pour détecter les cas de virus à Ebola (Reuters)

Les responsables maliens ont rapidement déployé des systèmes de traçage des contacts, ce qui permet de croire que l’on parviendra à juguler l’Ebola au Mali, affirme l’OMS.

Le ministère de la Santé du Mali a confirmé deux nouveaux cas supplémentaires de maladie à virus Ebola, signalait mardi l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Le premier, confirmé le 22 novembre, affecte la fiancée de l’infirmier qui a soigné le Grand Imam venu de Guinée, qui est mort du virus le 11 novembre.

La jeune femme, 23 ans, a développé des symptômes le 19 novembre et a été hospitalisé le lendemain dans le centre de traitement de Bamako, qui a ouvert ses portes la semaine dernière.

En raison de son association avec l'infirmier, elle était sous surveillance et son cas a été détecté dès le début de l'évolution de la maladie. On espère qu’elle n’aura pas eu le temps de contaminer d’autres personnes, et aura de meilleures chances de survivre à la maladie.

Le deuxième nouveau cas est un jeune homme de 27 ans, qui a déjà perdu sa mère et un demi-frère, tous deux victimes du virus à Ebola. Il a développé des symptômes le 19 novembre et a été admis pour traitement le 24, jour même où les laboratoires ont confirmé qu’il souffrait bien de la maladie.

Les responsables maliens ont rapidement déployé des systèmes de traçage des contacts, ce qui permet de croire que l’on parviendra à juguler l’Ebola au Mali, ajoute l’OMS.

XS
SM
MD
LG