Liens d'accessibilité

Ebola de retour au Liberia


Des voisins couverts de combinaison de protection, transportent sur une brouette un patient supposé souffrir d'Ebola à Monrovia, au Liberia, le 28 septenbre 2014 (Archives)

Des voisins couverts de combinaison de protection, transportent sur une brouette un patient supposé souffrir d'Ebola à Monrovia, au Liberia, le 28 septenbre 2014 (Archives)

Un jeune homme de 17 ans est décédé de la fièvre hémorragique, seulement sept semaines après que l'Organisation mondiale de la Santé eut déclaré l’éradication de la maladie.

Le jeune homme est décédé le 24 juin dans le comté de Margibi, loin des frontières de la Guinee et de la Sierra Leone, les deux autres foyers de l’Ebola.

Les autorités sanitaires tentent de déterminer comment le malade a contracté le virus.

Le ministre adjoint de la Santé, Tolbert Nyenswah, en charge de la lutte contre Ebola du Libéria, a fait savoir que ses services ignorent comment l’adolescent a contracté la maladie. Une enquête a été ouverte et il a exhorté les populations à ne pas céder à la panique.

Mais la population semble déjà être gagnée par la peur.

"Nous, les grandes personnes, nous pouvons prendre des précautions, mais les enfants ne peuvent pas en faire autant ", a déclaré Comfort Freeman, mère de quatre enfants. "Donc, je me sens si diminuée ce matin. Nous mettons notre foi en Dieu. Avec lui tout est possible."

Le virus Ebola a tué plus de 11.100 personnes depuis le début de l'épidémie à la fin de décembre 2013 au Libéria, en Guinée et en Sierra Leone.

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG