Liens d'accessibilité

Ebola au Texas : une centaine de personnes contactées


L'hôpital Texas Health Presbyterian de Dallas au Texas, où la première victime du virus à Ebola des Etats-Unis est soignée

L'hôpital Texas Health Presbyterian de Dallas au Texas, où la première victime du virus à Ebola des Etats-Unis est soignée

Jusqu'à 100 personnes pourraient avoir été en contact direct ou indirect avec Thomas Eric Duncan, le premier malade à avoir été diagnostiqué comme souffrant du virus mortel à Ebola aux États-Unis. C’est ce qu’affirmaient jeudi après-midi des responsables de la santé de l’Etat, alors qu’ils évoquaient 80 contacts possibles dans la matinée.

Entre 12 à 18 de ces personnes auraient eu un contact direct avec M. Duncan, et quatre de ses proches ont été mis en quarantaine à leur domicile par mesure de précaution.

M. Duncan a été diagnostiqué comme souffrant du virus à Ebola dimanche. Il reste isolé dans un hôpital de Dallas, au Texas, où son état est jugé grave mais stable. Il est arrivé aux Etats-Unis le 20 septembre, après avoir transité par Bruxelles, puis l’aéroport de Dulles en Virginie, près de Washington, la capitale. A ce moment-là, il ne semblait pas présenter de symptômes.

Mais quelques jours plus tard, Duncan s’est présenté à l’hôpital, où l’urgence de son cas n’a pas été comprise. Il a été renvoyé à domicile avec des antibiotiques. Deux jours après, sa famille a appelé une ambulance, et il a été hospitalisé à l'hôpital Texas Health Presbyterian Hospital de Dallas.

Il ne restait plus aux Centres de prévention et de contrôle des maladies (CDC) qu’à remonter la filière des contacts, dans l’espoir de retrouver tous ceux qui pourraient avoir été contaminés par le malade. Selon le directeur des CDC, Tom Frieden, la plupart des 100 personnes identifiées par les responsables de la santé ont été interrogées. Les CDC ont identifié une poignée d’entre eux, ceux qui pourraient vraiment avoir été exposés au virus et qui donc seront surveillés de près pendant trois semaines.

XS
SM
MD
LG