Liens d'accessibilité

Ebola au Mali: la France renforce ses contrôles


Les arrivées en provenance du Mali dans les aéroports français seront davantage surveillées (Reuters)

Les arrivées en provenance du Mali dans les aéroports français seront davantage surveillées (Reuters)

Par ailleurs, le Mali a décidé de regrouper toutes les entrées de Guinée par voie terrestre en un seul point de passage, où les contrôles sanitaires seront renforcés.

La France a demandé samedi à ses ressortissants d'éviter de se rendre à Bamako, capitale du Mali, ou dans la région de Kayes, suite aux décès de trois personnes qui avaient contracté la fièvre hémorragique à virus Ebola.

Dans un communiqué repris par l’Agence France Presse (AFP), le ministère français des Affaires étrangères a appelé les Français à éviter « de se déplacer ou de séjourner dans la région de Kayes ou à Bamako ».

Selon le dernier bilan publié vendredi par l’Organisation mondiale de la santé, au moins 5,177 personnes sont décédés du virus à Ebola, sur environ 14.413 cas recensés dans huit pays.

Le Mali a annoncé vendredi avoir enregistré sur son sol le décès de trois personnes contaminées par le virus Ebola, sur quatre testées positives. Le Mali est le sixième pays d'Afrique de l'Ouest à avoir confirmé des cas de la fièvre hémorragique.

Toujours selon l’AFP, le Mali a décidé de regrouper toutes les entrées de Guinée par voie terrestre en un seul point de passage, où les contrôles sanitaires seront renforcés. Selon le ministre malien de l'Information et de la Communication, Mahamadou Camara, les autorités préfèrent ne pas fermer la frontière avec la Guinée parce qu'elles « sont relativement poreuses ».

Par ailleurs, les leaders religieux maliens ont été encouragés à sensibiliser les populations aux dangers présentés par le virus à Ebola, et aux bonnes pratiques à suivre pour éviter la maladie.

XS
SM
MD
LG