Liens d'accessibilité

Ebola : plus d'un million de personnes menacées par la famine en Afrique de l’ouest


Un libérien atteint d'Ebola escorté par des membres du corps médical à Monrovia

Un libérien atteint d'Ebola escorté par des membres du corps médical à Monrovia

Le Programme alimentaire mondial et la FAO ont l'intention d’accroître les opérations d’urgence dans les zones touchées. Pour répondre aux besoins alimentaires à court terme, le PAM et la FAO lancent une opération régionale d'urgence destinée à fournir 65 000 tonnes de nourriture à 1,3 million de personnes au cours des trois prochains mois.

Les Nations Unies estiment que beaucoup de gens dans ces pays pourraient souffrir de la faim dans les prochains mois. Les récoltes sont certes prometteuses en raison d’une bonne pluviométrie cette année, mais la mise en quarantaine de ces pays va agir négativement sur la distribution et la commercialisation de la nourriture.

" On peut déjà constater que les restrictions de voyage et de déplacement ont provoqué une inflation parce que les cultivateurs quittent leurs terres pour chercher des zones potentiellement plus sûres. L’Ebola a créé la panique et la hausse des prix, et l'interdiction de la consommation de protéines traditionnelle, en particulier de la viande de brousse, peut avoir des implications sur la sécurité alimentaire et le mode de nutrition de ces communautés," note Elisabeth Byrs du Programme alimentaire mondial.

La récolte des deux principales denrées alimentaires, le riz et le maïs, se situe dans deux semaines seulement. L’Onu s’inquiète de la pénurie de main-d'œuvre dans les exploitations agricoles en raison des restrictions de circulation et des migrations des populations vers d'autres cieux.

Le Libéria, la Sierra Leone et la Guinée font face à l’épidémie d'Ebola la plus grave de l'histoire. Le virus mortel a fait plus de 1.550 morts et le bilan pourrait s’alourdir.

XS
SM
MD
LG