Liens d'accessibilité

24e Forum économique mondial pour l’Afrique


La rencontre s'ouvre ce mercredi à Abuja. Un sommet placé sous sécurité maximale après le multiples attaques, dont l’enlèvement massif de plus de 200 écolières, perpétrées par Boko Haram.

Treize chefs d’État et 1.000 délégués sont attendus à Abuja pour prendre part au Forum économique mondial pour l’Afrique, surnommé le "Davos africain". A noter aussi, la participation du Premier ministre chinois Li Keqiang.

Pour les organisateurs, l’événement sera l’un des plus importants en comparaison avec les précédents forums vu le nombre de participants attendus. Ce sont des représentants de plus de 70 pays d’Afrique et du monde dont des hommes d’affaires, des membres de la société civile, de même que des leaders religieux.

Toutefois, les préoccupations sécuritaires ont dominé la phase préparatoire du sommet.

Le Nigéria est ébranlé par des violences récurrentes attribuées au groupe armé Boko Haram, dont deux récents attentats à la voiture piégée dans une banlieue d'Abuja et le rapt massif de plus de deux cent écolières.

Mais le chef de l’Etat nigérian rassure. Goodluck Jonathan affirme que les assaillants ne vaincront pas : "la terreur n'empêchera pas l'Afrique de progresser. Ce sont des actes de diversion, des actes commis par un groupe qui veut ralentir le continent. Lorsqu’un pays montre des signes de progrès, ces personnes tentent de le ramener en arrière."

Mais les détracteurs du régime nigérian l’accusent d’avoir une part de responsabilité dans cette spirale de violence. Clement Nwankwo appartient au Policy and Legal Advocacy Center dans la capitale fédérale:

"En ce qui nous concerne, nous nous posons des questions comme par exemple: ‘qui a véritablement déclenché les bombes qui ont explosé à Abuja ?’ Peut-être qu’il ne s’agit même pas de Boko Haram. Les Nigérians sont donc en train de s’interroger sur ces choses-là."

Une sécurité tous azimuts a été mise en place à Abuja, la ville quasiment fermée pour abriter ce Forum économique mondial qui a pour thème : "Bâtir une croissance inclusive et créatrice d'emploi", avec l'espoir d'une meilleure coopération entre pays africains en matière de commerce, d'innovation et d'investissements pour mieux exploiter les potentiels du continent.
XS
SM
MD
LG