Liens d'accessibilité

L'affaire DSK classée par un juge de New York


Dominique Strauss-Kahn (au centre) sortant du tribunal le mardi 23 août, accompagné de sa femme Anne Sinclair et de son avocat Benjamin Brafman

Dominique Strauss-Kahn (au centre) sortant du tribunal le mardi 23 août, accompagné de sa femme Anne Sinclair et de son avocat Benjamin Brafman

Quoi qu’il en soit, l’affaire a potentiellement mis fin à la prometteuse carrière politique de DSK, qui faisait figure de favori pour la primaire socialiste en vue de la présidentielle de 2012.

Après une audience d'environ 15 minutes, le juge new yorkais Michael Obus chargé du dossier DSK a accepté la demande du procureur et mis fin à la poursuite pénale. En effet, le procureur Cyrus Vance chargé de l'enquête sur les accusations de tentative de viol portées contre Dominique Strauss-Kahn avait demandé l'abandon des poursuites, pour cause de manque de crédibilité de la présumée victime.

Le parquet avait perdu l'espoir d'obtenir une condamnation de l'ancien directeur général du Fonds monétaire international après avoir appris que Nafissatou Diallo, la femme de chambre guinéenne de 32 ans qui affirme avoir subi ses assauts le 14 mai dans un hôtel de Manhattan, avait menti.

Nafissatou Diallo

Nafissatou Diallo

Les avocats de "DSK", 62 ans, affirment que le rapport sexuel était consenti, ce que continue de démentir l'avocat de Nafissatou Diallo. Quoi qu’il en soit, l’affaire a potentiellement mis fin à la prometteuse carrière politique et DSK, qui faisait figure de favori pour la primaire socialiste en vue de la présidentielle de 2012.

La partie pénale étant, à priori, classée, Dominique Strauss-Kahn va désormais pouvoir récupérer son passeport et quitter les Etats-Unis, même si la procédure civile entamée par Nafissatou Diallo, pour compensation financière, suit son cours aux Etats-Unis. DSK avait été libéré sur parole le 1er jui

XS
SM
MD
LG