Liens d'accessibilité

Etats-Unis : le DREAM Act fait débat


Etats-Unis : le DREAM Act fait débat

Etats-Unis : le DREAM Act fait débat

Dans l’Etat de l’Illinois, le gouverneur Pat Quinn a signé la loi surnommé « DREAM Act » qui permet aux étudiants étrangers et sans papiers d’obtenir une aide financière pour payer leurs études supérieures. L’Illinois est le dernier état à adopter une telle mesure mais dans le Maryland il y a une forte opposition.

Noor est originaire du Pakistan. Ses parent l’ont amenée il y a bientôt dix ans dans la banlieue de Chicago. Elle n’a toujours pas de papiers. Elle vient de terminer ses études secondaires et l’accès à l’université reste un casse-tête. « Mes parents ont payé chaque dollar qu’ils avaient dans leur poche. Cela semble archaïque mais, sans papier, je ne peux pas travailler. Ils sont obligés de payer pour moi. Je n’ai jamais eu de prêts encore moins une aide financière. Ils étaient obligés de travailler nuit et jour pour pouvoir me garder à l’école »

Noor est donc partisane du Dream Act dans l’illinois. Cette loi permet aux étudiants étrangers et sans papier de recevoir une aide financière privée pour payer les frais de scolarité sont parfois exorbitants.

La nouvelle loi de l’Illinois permet aussi la mise en place d’une commission pour superviser la distribution de bourses à ceux qui en formulent la demande. La mesure a eu un soutien bipartisan mais Kristen Williamson, porte-parole de la Fédération pour la réforme de l’immigration, est contre une telle loi. « Nous ne cherchons pas à punir des enfants ou des étudiants pour les fautes commises par leurs parents, mais plutôt à ne pas récompenser les parents pour leurs activités illégales. Concernant le Fonds DREAM, dans l'Illinois, bien que l'argent provienne de fonds privés, ces fonds sont exonérés d'impôt ».

En avril, l’Assemblée locale du Maryland a adopté une loi similaire qui offre aux étudiants sans papiers les mêmes frais d’inscription à l’université que les résidents légaux. Patrick McDonough député républicain du Maryland, a lancé une pétition pour faire suspendre l’application dans son Etat. « L'Illinois prend la direction opposée au reste du pays. Je crois qu'il y a onze autres Etats qui ont une version du DREAM Act, et je pense que dans 9 d'entre eux il y a des mouvements pour lui barrer la route ».

La pétition a été signée par quelque 75,000 habitants du maryland ce qui veut dire que le « dream act » fera l’objet d’un referendum dans le Maryland pendant les élections générales en 2012.

Il existe aussi un projet fédéral Dream Act introduit en 2001 mais n’a jamais été adopté. Il a été bloqué au Sénat l’année dernière et n’a toujours pas fait l’objet d’un vote cette année.

XS
SM
MD
LG