Liens d'accessibilité

RDC: le M23 attaqué par la MONUSCO et les FARDC


Un casque bleu de l'ONU en RDC (archives)

Un casque bleu de l'ONU en RDC (archives)

Les porte-parole de la MONUSCO et des FARDC ont mis en doute l'intention affichée par les mutins de ne pas attaquer Goma

Nouveau affrontements militaires dans l’Est de la RDC...cette fois y ont pris part des éléments de la Mission des Nations Unies au Congo, la MONUSCO. Selon des correspondants sur place, des hélicoptères de l'armée congolaise (FARDC) et de l'ONU ont attaqué les positions des mutins du M23 dans la province du Nord-Kivu.

Un journaliste de l’AFP rapporte avoir vu trois hélicoptères de la MONUSCO et deux autres des FARDC ensemble en début d'après-midi au-dessus de la zone de Nkokwe et Bukima, à environ 50 km au nord de Goma, la capitale provinciale. Un porte-parole de la mission de l’ONU a confirmé l’attaque dans une interview accordée à la Voix de l’Amérique.

Pour plus de précisions, nous avons joint également le porte-parole du gouvernement congolais, le ministre de la Communication Lambert Mende.

Du côté de la rebellion, le même discours persiste : on ne veut pas attaquer Goma. Le lieutenant-colonel Vianney Kazarama, porte-parole militaire du groupe, a aussi rappelé ses positions sur le terrain dans un entretien jeudi matin avec le service francophone de la VOA.

XS
SM
MD
LG